creation_site_web_rodez_12_homme

A l’heure où vous devez redoubler d’ingéniosité pour développer votre structure et votre portefeuille client, avoir un site internet est une priorité.

Créer son site internet est un véritable projet auquel vous devez appliquer a minima quelques règles simples de gestion de projet si vous voulez le faire aboutir dans des délais raisonnables.

Coût, Délai et Qualité constituent les incontournables valeurs d’un projet et vous devrez vous y reporter pour mesurer votre marge de progression.

Deux possibilités s’offrent à vous : faire par vous-même (ou par un collaborateur ayant quelques sensibilités à la programmation et aux outils informatiques) ou externaliser. Faut-il s’investir ou investir ? Un peu des deux votre honneur …

Faire soi-même : s’investir en temps en contrepartie d’un budget serré

Créer son site soi-même demande peu d’investissements financiers. De nombreuses plateformes et éditeurs (Pour ne citer qu’eux : Les éditions Dalloz avec le service Domen avocat), proposent de créer son propre site en quelques clics gratuitement ou avec un coût forfaitaire mensuel. La plupart inclut dans la prestation, le référencement, plus ou moins optimisé, ainsi que la maintenance et le nom de domaine (Ex. Vistaprint, 1&1 My Web site, …).

Le choix du nom de domaine peu rarement en ce cas être complexe (Ex. Il vous sera difficile d’y ajouter le mot avocat ou encore de choisir votre extension (.fr, .com, .org, …sans un menu complément tarifaire).Par contre, le nom de la plateforme apparaitra en plus du vôtre.

Outre ces questions techniques, les fameux « quelques clics » peuvent vite se transformer en cauchemar pour qui voudrait sortir du cadre proposé. Patience …, il vous faudra suivre pas à pas le guide de mise en place et apprendre au jour le jour comment faire vivre votre site.

Pour faire ce choix, ayez un peu de temps devant vous et la certitude de vouloir créer uniquement quelques pages de textes et images associées. Inutile donc de choisir cette option si vous souhaitez poster votre flux d’actualité, rédiger du contenu et permettre des commentaires, …Faites au plus simple et au plus efficace par rapport à votre objectif initial, vous créer une vitrine sur le web.

Externaliser la réalisation : un investissement sur le long terme, contrepartie de vos ambitions de développement

Ce choix relève à la fois de votre disponibilité mais surtout de l’objectif que vous souhaitez atteindre en réalisant votre site web.

Attention : ce n’est pas parce que vous faites faire que vous pourrez laisser faire !

Du développeur freelance à la société spécialisée, le choix est vaste et c’est bien là le problème ! Comment s’assurer de la compétence des uns et des autres ?

Développer un site web demande 4 compétences fondamentales :

  1. Des compétences techniques pour la partie développements informatiques
  2. Des compétences graphiques (et ergonomiques a minima)
  3. Des compétences rédactionnelles Et, ce n’est pas accessoire,
  4. Du savoir- faire en gestion de projet !

Ce sont des 4 points qui doivent retenir votre attention lors de votre recherche de prestataires :

  • Les compétences techniques

Orientez-vous vers un prestataire qui utilise des outils « prêts à l’emploi » (Ex. WordPress) qui ont pour avantage de réduire les coûts et les délais puisque le prestataire utilisera des « briques » toutes prêtes. L’intégration en sera facilitée d’autant que les tutoriels pour les développeurs sont nombreux et les communautés d’entraide très utiles pour débloquer un bug.

  • Les compétences graphiques

On est rarement graphiste et développeur. Un développeur travaille souvent en binôme avec un web designer qui devra vous proposer de consulter son « Book » (sa vitrine de création) et les sites qu’il a déjà réalisé. Il est entendu que votre préférence devra s’orienter vers un prestataire plutôt expérimenté sur le B to B plutôt que sur un webdesigner spécialiste de la mode pour enfants …

Mise en garde : si vous souhaitez une création originale, précisez-le dès le départ ! Nombreuses sont les plateformes qui proposent des maquettes graphiques de sites prêtes à l’emploi auxquels certains graphistes n’hésitent pas à faire appel sans vous prévenir !

N’oubliez pas que la partie graphique de votre site emporte une réflexion sur votre logo, voire vos cartes de visite, c’est votre signature

  • Les compétences rédactionnelles

Il s’agit bien là de rédiger les contenus de votre site. Cette étape est cruciale : Chaque rubrique, chaque ligne, chaque texte doit être pensé et écrite pour générer du trafic.

Utilisez le langage de vos clients : si vous êtes spécialiste en droit routier, n’hésitez pas à insérer au fil de vos pages les problématiques de vos clients en anticipant leurs termes de recherche :

Ex. : « Accident de voiture » sera beaucoup plus porteur que « Accident d’un véhicule terrestre à moteur »

Le piège à éviter : Ne tombez pas néanmoins dans le piège de la répétition indue consistant à répéter à chaque ligne, « Maître X, spécialiste en droit routier » au risque de faire perdre tout crédit et sens à votre présentation et à vos actions.

  • La gestion du projet

Il est maintenant temps de vous pencher sur la manière dont vous allez aborder votre projet car il s’agit de livrer le fil conducteur au prestataire que vous aurez choisi :

Votre budget : prévoyez une enveloppe allant de 2 000 à 6 000 euros pour un site performant.

Votre objectif délai : fixez-vous un objectif de date de mise en ligne avec un aléa maximum de l’ordre de 15 %. En d’autres termes, Si vous prévoyez une mise en ligne au plus tard le 30 septembre 2013, accordez-vous jusqu’à fin octobre dernier délai.

Votre objectif qualité : plus vous serez précis dans vos demandes, plus vous gagnerez du temps … et de l’argent ! Quel que soit votre prestataire, rédigez une expression de besoin, c’est impératif au risque de perdre le contrôle de votre projet.

Votre prestataire devra en retour vous communiquer sa vision et sa compréhension de votre projet. C’est l’étape de restitution, qui pourra prendre la forme aboutie d’un cahier des charges fonctionnel exprimant l’ensemble du projet (ergonomie générale, règles de navigation, rubriquage, fonctionnalités, …). De même, exigez une charte graphique !

Accordez-vous avec votre prestataire sur un document de travail commun qui deviendra votre référentiel projet !

A noter : Les devis qui vous seront proposés seront majoritairement des forfaits « tout compris ».

Il y a cependant certains points que vous devrez absolument valider avec votre prestataire s’ils ne sont pas précisés :

  1. La prise en charge de votre nom de domaine et l’hébergement
  2. Le référencement
  3. La maintenance
  4. La rédaction du cahier des charges
  5. Les réunions d’avancement
  6. La phase de recettage, …

Ce qui fait la différence ? Vous rendre accessible !

Votre site doit figurer sur la premier page, au pire la 2ème page des principaux moteurs de recherche et doit générer du trafic : référencement, rédaction d’articles d’actualité, rédaction d’article de fond, contribution sur des plateformes externes, plateformes d’intermédiation, soyez présents et communiquant !

Votre site doit avant tout inspirer confiance : soyez transparent sur votre méthode de travail et sur vos honoraires ! Communiquez un n° de portable où vous pourrez être joint à tout moment quitte à ouvrir une ligne dédiée pour vos clients prospects, faites faire une rapide vidéo de vous et de votre cabinet …,

Faire la différence et gagnez la confiance de ceux qui ont besoin de vous, c’est un site qui vous rend accessible par les mots et par l’image. Profitez-en pour réfléchir également à l’accueil téléphonique du cabinet, vous raccourcirez le chemin entre le client et vous.

Créer son site internet : du site vitrine à l’outil de développement commercial…